Un grand nombre de bâtiments, tant résidentiels que commerciaux, ont recours à la maçonnerie en briques pour la construction. Il est très fréquent que de tels bâtiments subissent des défauts de maçonnerie.

Malgré le fait que la maçonnerie en briques est une industrie énorme, contrairement au béton et autres matériaux ou la supervision technique fait partie du processus de production, la maçonnerie est exécutée par des artisans traditionnels. Ces artisans sont habiles et connaissent bien leur métier, mais ils n’ont pas les connaissances techniques nécessaires pour comprendre les différentes exigences d’un chantier de construction dans le contexte des différents facteurs variables qui peuvent l’influencer. Il y a des défauts de maçonnerie courants que l’on retrouve sur presque tous les chantiers de construction ou la maçonnerie est utilisée comme matériau de construction. Dans la majorité des cas, cela se produit en raison de la mauvaise exécution du travail des maçons. Voici quelques-uns des défauts de maçonnerie les plus courants que vous pourriez rencontrer dans un bâtiment.

Joints de lit non remplis

L’une des erreurs les plus communes que les maçons traditionnels font est de laisser les espaces entre les briques non remplies. Cela se produit généralement lorsque les maçons sont pressés Terminer la tâche dans la précipitation peut indiquer un signe d’insouciance de leur part. Différents tests de construction ont prouvé que des joints de fondation qui ne sont pas remplis correctement ou complètement peuvent affaiblir la maçonnerie jusqu’à 33%.

Articulations à lit excessivement épais

Un joint de lit trop épais ou trop gras est aussi problématique qu’un joint de lit mal rempli. Lorsque les joints de lit sont inutilement épais, ils peuvent non seulement exercer une contrainte sur les briques, mais aussi réduire considérablement la résistance à la compression des briques. L’épaisseur standard des joints de lit est de 10 mm.

Déviation d’alignement

Une réduction significative de la résistance de la brique est causée si un mur de briques n’est pas aligné correctement. Ce défaut peut facilement être corrigé en installant des attaches à brique de queue ondulée ou des attaches à vis de démarreur de mur. L’installation de ces attaches est simple et peut aider à prévenir les dommages causés par la déviation désalignée.

Manque de protection contre les intempéries

Il est extrêmement important que la maçonnerie soit protégée contre l’exposition aux intempéries une fois qu’elle a été mise à pied. Si les briques sont exposées à une chaleur excessive, la maçonnerie peut perdre son humidité et se déshydrater. Par conséquent, le mortier perdra de sa résistance. De même, l’exposition à des conditions météorologiques excessivement froides comme la neige ou le temps froid peut entraîner le gel, ce qui peut entraîner le déplacement des briques. Ces problèmes peuvent être facilement évités en recouvrant la maçonnerie avec des matériaux tels que des feuilles de polyéthylène qui peuvent les protéger d’une exposition directe à de telles conditions climatiques.

Mauvaises proportions de mortier de mélange

Une autre erreur commune qui est faite par les maçons est l’utilisation de mauvaises proportions lors du mélange du mortier pour la pose des briques. Les proportions du mélange de mortier ont un effet direct sur sa résistance. Par exemple, si le mortier est mélangé avec un rapport eau/ciment élevé, le mortier perdra de sa résistance. Il est donc important de veiller à ce que les proportions standard du mélange de mortier soient strictement respectées.